SPIKE Magazine

Aller en bas

SPIKE Magazine

Message  Bud Wiser le Ven 25 Aoû 2017 - 15:39



Votre magazine vous informe de toutes les dernières news du monde de Blood Bowl.

Alors, ne ratez plus rien, Abonnez vous !!


Dernière édition par Bud Wiser le Lun 28 Aoû 2017 - 14:59, édité 1 fois
avatar
Bud Wiser

Messages : 2970
Date d'inscription : 11/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

T'inquiètes pas. CDTC.

Message  Bud Wiser le Ven 25 Aoû 2017 - 17:46

T'inquiètes pas. CDTC.







Nous retrouvons Bud Wiser, coach victorieux lors de la saison 2016-2017 avec les Grinders, désormais président de la franchise des Albion Rams.
Et bien président, pouvez nous dire quelques mots de votre reconversion ?


Bud W. : Bonjour à vous. Je dois dire que ces nouvelles fonctions me tentaient depuis quelques saisons. Ca permet de prendre un peu de recul par rapport au terrain et de plus me consacrer aux sponsors, au team management et au recrutement.
Les fonds m’ont longtemps manqué, mais la saison dernière a été exceptionnelle de ce côté là et me voilà maintenant président-propriétaire de ma propre franchise.

Une bien belle réussite, en tous cas, jusqu’ici…
On a entendu parler en début de mercato d’une rumeur concernant le recrutement du coach Rippersly, le finaliste malheureux avec l’équipe Khorneuse des RATM pour diriger les Rams. On sait maintenant qu’il a refusé votre offre et préféré s’associer au coach Bouzzy. Vous avez des regrets à ce sujet ?


Bud W. : A vrai dire, s’il est vrai que nous avons parlé tactique avec le coach Rippersly, notament à propos des pestigors, sanguinaires et autres hommes-bêtes, il n’y a jamais rien eu de concret en terme d’offre de recrutement. Rippersly prétendait à un transfert vers la ligue de Bordeleaux, je suis surpris qu’il ait finalement signé chez le coach Bouzzy le dernier jour du mercato.

Considérez vous que c’est le premier échec de votre nouvelle carrière et auriez vous opté pour la franchise des Rams si vous aviez su que vous ne pourriez recruter votre premier choix d’entraineur ? On sait que vous avez déjà connu l’échec avec les Iron fists, une formation similaire lors de la saison 2014 – 2015…

Bud W. : Non mais vous écoutez ce que je vous dis ? Je démens catégoriquement avoir fait une offre au coach Rippersly. Reddington Beamish est un coach de talent. Il est mon premier choix.

Si vous le dites.
Nous avons également noté vos nouvelles fonctions au sein de « l’administration Tromp » et premier recadrage à votre encontre cette semaine pour un manque de solidarité manifeste à l’égard des autres membres du CDTC. Je cite le président de la ligue « certains membres du CDTC abusent de leurs pouvoirs pour empêcher d'autres membres du CDTC de bénéficier de ce qui leur revient de droit. »
Qu’avez vous à déclarer à ce sujet ?


Bud W. : Quand nous avons demandé un aménagement de calendrier pour éviter deux déplacements que nous jugions, hum, inadaptés en début de saison, j’ai simplement reçu un message laconique par pigeon : « T’inquiètes pas. CDTC. »
Je n’ai pas compris… Finalement, je vois que ma demande a été rejetée. Alors, ce n’est pas moi qu’il faut accuser de manque de solidarité !

Merci président. Est ce qu'il y a autre chose ?

Bud W. : Oui, si vous le permettez, un mot sur nos sponsors.
Je remercie Nurgle King, notre sponsor maillot, qui a souhaité poursuivre son partenariat avec notre nouvelle franchise. Bien sur ils ont été à nos côtés toute la saison dernière jusqu’au titre et ils ont favorablement accueilli mon projet de changer de poste, passant de coach à président-propriétaire de franchise.

Nous avons également signé un partenariat avec un nouveau sponsor : Bique Sport, les rasoirs qui rasent très fort. J'en suis ravi, je pense que cet accord sera mutuellement profitable à la marque et à la franchise.




Par Raymund Tashmöl
avatar
Bud Wiser

Messages : 2970
Date d'inscription : 11/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Matt le Fou le Lun 28 Aoû 2017 - 8:17


Interview du coach des Darkland's Dragonborn

Interview réalisée par le journaliste Gobi1 de l'hebdomadaire blood bowlistique SPIKE Magazine du coach Matt le Fou, suite à sa victoire 2-0 contre les Albion Rams :

G. Coach Matt, vous venez de remporter le premier match de la saison 2-0 contre le vainqueur en titre. Quelques commentaires ?
M. Tiens, vous ne travaillez plus pour le même torchon ?

G. Non, j’ai quitté le journal généraliste pour traviller sur un vrai journal dédié à Blood Bowl. Revenons à vos commentaire sur le résultat de cette après midi.
M. Nous avons les trois points.
Malgré le trucage du calendrier qui nous fait affronter le champion d’entrée.
Malgré le commissaire qui nous empêche d’avoir une préparation complète et nous impose cette date avancée… Imaginez : j’ai reçu l’équipement complet de match pour le front seven, mais les petits ont du jouer en tenue d’entrainement. Je pense que la blessure de Pun est de la responsabilité du commissaire, même s’il niera comme toujours.
Malgré les druides engagés par le CTDC pour qu’ils pleuvent et encore pourrir davantage notre début de saison.
Malgré tout, nous avons les trois points !

G. Vous pensez vraiment que le commissaire est responsable de tout ce que vous avancez ?
M. Naturellement, il jalouse mes succès passés, et fait tout ce qui est en son pouvoir pour me barrer la route. Il était tellement sur de son coup qu’au lotobowl il a fait un des deux seuls paris à un point pour cette première journée : soit victoire de Bud, soit nul. Il était tellement sur du fait que je ne pourrai pas gagner… Bien fait !

G. Bref, passons sur ces histoires de complot. Comment avez-vous trouvé votre équipe ?
M. Pour des joueurs qui viennent d’un plan d’existence où Blood Bowl n’existe pas, et vu les conditions qui nous ont été imposées, je suis satisfait de la prestation de mes joueurs. « Do your job » est ce que je leur enseigne, et dans l’ensemble ça a été fait. Les blocages manquent encore de technique, mais ils ont été réalisés avec sérieux et application. Un peu trop peut-être, un peu plus de violence serait bienvenue. Mais bon, quasiment aucun déchet dans ce secteur, c’était inespéré.

G. Des points à améliorer ?
M. Naturellement ! Beaucoup ! Peut-être que cette fois nous aurons du temps pour l’entrainement avant la J2. Je peux dès à présent vous dire que Fire va travailler sa récupération, et va donc bouffer des pains jusqu’à ce que je sois satisfait. Pin a fait un travail convenable avec le ballon mouillé, mais s’est néanmoins loupé sur une chandelle. Il va rester trempé H24 cette semaine, on verra la semaine prochaine s’il y a besoin de poursuivre. Enfin j’ai pu voir que Magma n’a pas toujours su prendre des décisions aussi rapidement qu’il aurait fallu. Je vais donc l’inscrire à un programme d’algèbre linéaire, et lui faire résoudre les problèmes au milieu d’un champ de tir d’archer, histoire qu’il comprenne ce que j’attends en termes de vivacité d’esprit.

G. Un mot de la fin ?
M. Douze coachs ont pronostiqué un vainqueur de ligue. J’exclue volontairement le coach Chavrouze qui ne semble pas avoir compris le concept de ce pari. Jamais ma côte n’a été aussi basse : deux votes en ma faveur, seul Rippersly a eu la lucidité de m’accompagner dans le pronostic de ma victoire finale.
Pour vous donner un ordre d’idée, ça me met au même niveau que coach Talkarde… Franchement, soyons sérieux !
Je pense que faire des pronostics en dessous de mon standing n’est pas très heureux, car ça ne peut que me donner un esprit revanchard, et tout le monde peut en saisir les implications…
avatar
Matt le Fou

Messages : 2189
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 38
Localisation : Saint Caprais de Lerm

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Bud Wiser le Jeu 31 Aoû 2017 - 21:21

La rubrique à Raymund









         Cher lecteur,

Je sais que les vacances ont été longues et que le rectangle vert t'a surement manqué. C'est avec une joie enfantine que j'ai moi même retrouvé le chemin du stade pour la reprise de la saison. L'affiche Rams Vs Dragonborn était prometteuse, avec deux coachs d'expérience dont un qui a préféré « prendre du recul » et un plus gros cachet sans doute.
Ma déception n'en a été que plus grande...

On a assisté à une empoignade molle dans 10 cm de boue, je te le dis, on s'est bien fait chier. Il paraît que certains joueurs ont quand même réussi à se blesser, mais je me suis renseigné, le premier s'est pété le genou en tombant tout seul et l'autre était tellement petit qu'on ne sait pas si le Ram qui a fait le coup ne lui aurait pas marché dessus sans faire exprès.
Vraiment navrant...

Alors bien sur, les deux camps dans leurs interviews d'après match ont eu beau jeu d'accuser le président de la ligue, la conjonction des deux lunes ou encore la pluie. Mais merde, on ne leur demande pas d'avoir le talent d'un Celebrimbor, juste de se zigouiller avec un peu d'entrain, bordel.

Pour l'anecdote, les Dragonborns s'imposent en doublant la mise dans les arrêts de jeu. Je voyais Red' Beamish faire la gueule sous la flotte... Bien fait pour toi l'angliche. Je ne comprends pas comment il a pu accepter de partir sans mino.
Comme disait un coach américain que je tiens en très haute estime :
A bas TV pour une équipe du chaos, le mino est ta seule arme, s'en priver s'est se tirer une balle dans le pied !



L'angliche sous la pluie battante en route pour se prendre le 2e TD

Ce soir, pour les amateurs de match à sens unique, les nains de la Moria devraient se faire étriller par les Super Stars Goblin Forge Return. C'est toujours amusant mais personnellement, ce n'est pas trop mon truc. Je sens que je vais plus apprécier le match du week end prochain où d'autres nains devraient bien dérouiller.
Emmenés par le coach Raztout, ce sera les débuts du Rainbow Six Squad.

Ce que j'aime bien avec cette équipe, c'est qu'au moins l'étoile montante Raztout n'essaie pas de nous mener en bateau, tout est dit dans le titre. Les 5 petits troopers bleus qu'il alignera seront juste là pour la déco. Je te le dis, je m'attends à ce que ce soit l'équipe surprise de la saison. Je suis prêt à te coller mon billet là dessus.

Là où un spécialiste comme moi a moins de certitudes, c'est pour savoir quels nabots vont prendre le plus cher. Parce que bon, les deux teams vont prendre cher c'est clair.
Les gars de Gimli vont probablement encaisser plus de Tds que de blessures, mais ils devraient quand même se faire découper menu alors que les gars de Runella vont sans doute pas prendre plus de 2 pastilles en terme de TD, ça non. Par contre je vois bien le Six Squad tenter le grand chelem : une sortie chacun pour bien lancer la saison.

Vivement dimanche, j'en salive d'avance.

Ton dévoué,
Raymund Tashmöl
avatar
Bud Wiser

Messages : 2970
Date d'inscription : 11/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Talkarde le Mer 4 Oct 2017 - 14:53

avatar
Talkarde

Messages : 2547
Date d'inscription : 08/05/2011
Age : 39
Localisation : Dagobah

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Albius le Dim 8 Oct 2017 - 19:49

Explications d'un commissaire






Nous interviewons aujourd'hui le commissaire du CDTC et président du FIST, propriétaire de la franchise Deep-Sea Jumpers, Albius. La journée précédente de nombreuses affaires ont frappées sa légitimité au poste qu'il occupe au CDTC, Albius s'explique ....

SPIKE Magazine : Bonjour Albius. Un magasine concurrent a publié lors de la journée précédente un document qu'il certifie être authentique dans lequel vous donnez des consignes d'organisations pour une grande majorités des matches. Cependant ces consignes s'apparentent toutes à du trucage des rencontres, et font par ailleurs le lien avec des évènements qui d'une part se sont réellement produits, pluie, manque d'équipement, nourritures avariés et j'en passe, mais également les pronostics que vous avez fait pour cette journée. Qu'avez-vous à dire sur ce sujet ?

Albius : Bonjour cher journaliste et merci de m'avoir donné la parole. En effet, je déplore premièrement dans cette affaire l'opacité totale et volontaire exercée par votre concurrent qui a refusé catégoriquement de me recevoir afin que je puisse donner ma version des faits au motif de vouloir garder son "indépendance". Or, vous en conviendrez, ce n'est qu'en se basant sur une seule parole que nous faisons un travail à la fois incomplet mais surtout subjectif, alors lorsque ce journal se targue d'être impartial, nous sommes loin du compte. Ainsi leurs pratiques sont à la fois antinomiques et scandaleuse.

S.M. : Mais une fois que vous avez dit ça, vous ne répondez pas à ces accusations.

Albius : Mais j'y viens. Soyons un peu sérieux et prenons de la hauteur, commençons par vérifier la véracité de ces éléments. Très vite nous voyons que rien ne tient. D'abord, le document n'est pas signé de ma main, n'importe qui aurait pu l'écrire. Ensuite, il est publié après que les matches ont été joués, il est donc aisé d'y inscrire toutes les problématiques qui ont été rencontrées lors des matches. Enfin, en voyant les résultats vous ne pouvez que constater que mes pronostics se sont avérés faux pour partie, or le principe du trucage est bien sûr de tricher mais avec comme effet non négligeable, excusez moi du peu, d'obtenir les résultats escomptés.

S.M. : Mais alors quel est le but de publier ce type de document ?

Albius : Ecoutez, je ne sais pas vraiment. Peut être pour déstabiliser le nouveau CDTC, ou discréditer ma fonction, mais cela n'a rien changé, bien au contraire. En publiant de tels supercheries, ce sont les détracteurs eux même qui perdent en légitimité. Voyez par vous même, en journée 2 il y a eu beaucoup moins de réclamations des écuries. Je pense qu'elles ont été un peu ébranlées par le changement d'organisation, mais elles s'y sont faite.

S.M. : Il y a quand même une plainte qui a été déposée à votre encontre après cette publication, ce qui veut dire qu'il y avait matière.

Albius : Absolument pas. Vous savez, tout le monde peut aujourd'hui porter plainte pour n'importe quoi, même avec des mensonges. La meilleure preuve que ces éléments ne sont que des tissus de quolibets sans intérêt est que la justice n'a pas saisie la plainte pour motif de "manque d'éléments concrets", ce document à proprement été rejeté.

S.M. : Vous avez raison, et ce après une entrevue entre Balthazar P. Tromp, Président de la ligue et le procureur à qui la plainte a été déposée.

Albius : Que voulez-vous sous entendre Monsieur ? Il est normal qu'en tant que président de la Ligue Pilou celui-ci ai été entendu par la justice avant de constituer le dossier, je ne vois là que le travail impartial de la part du procureur.

S.M. : Merci de nous avoir accordé cette interview, au revoir Albius.

Albius :Au revoir.



Dernière édition par Albius le Lun 9 Oct 2017 - 10:13, édité 5 fois
avatar
Albius

Messages : 751
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Raztout le Dim 8 Oct 2017 - 20:25

Ces politiques, tous des escrocs Smile
avatar
Raztout

Messages : 1853
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 22
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Matt le Fou le Ven 27 Oct 2017 - 10:16


Interview du coach des Darkland's Dragonborn

Interview réalisée par le journaliste Gobi1 de l'hebdomadaire blood bowlistique SPIKE Magazine du coach Matt le Fou, suite à sa défaite 1-2 contre les elfes noirs des Dark Renegades :

G. Coach Matt, vous venez de subir votre première défaite de la saison, qui plus est lors de votre premier match à domicile. Quelques commentaires ?
M. La préparation du match n’a pas été satisfaisante. Nous aurions du mieux coacher l’équipe. Les dragonborns auraient du mieux s’entrainer. Les blocages ont été d’une fébrilité inacceptable. Les kobolds doivent apprendre à mieux résister.
Beaucoup de choses sont à améliorer, nous allons y travailler.

G. Les terres des Darklands sont particulièrement rudes. Un mot sur le climat local peut-être ?
M. Je ne suis pas originaire de ce plan d’existence. Mais effectivement, je ne m’attendais à ce que brutalement une telle chaleur tombe sur le stade. Et pire que ça, je pensais que ces dragonborns étaient censés bien résister à un petit coup de chaud ! Ben non, apparemment ils n’ont pas tous des ancêtres cracheurs de feu, et plusieurs ont fait leur délicat au moment de retourner jouer sous la fournaise.
Je peux vous assurer que nous avons adapté notre entrainement. Madame T. a bien voulu nous fournir des portails dimensionnels, et maintenant l’entrainement est un enfer. Ou en tout cas il s’y déroule.

G. Certains ont critiqué votre décision de scorer tôt en première mi-temps, ce qui a permis au coach Rippersly d’égaliser avant la pause. Pensez-vous qu’ils ont raison ?
M. Ecoutez, nous avons fait ce qui nous paraissez être la bonne décision sur le moment. Je ne doute pas que nombreux sont ceux qui auront une autre vision, mais c’est ce qui nous paraissait être le plus efficace. Nous pensons que le drive défensif suivant aurait pu être plus efficace, avec des blocages plus performants, mais cela n’a pas été le cas. Nous avons beaucoup de travail à faire pour préparer le match suivant.

G. A propos du match suivant, que pensez vous des Super Stars Goblin Forge Return du coach Talkarde ?
M. Ils sont à trois victoires en autant de match. Ils ont des joueurs disciplinés, qui progressent bien, et sont coachés par le vainqueur de la saison 2016. Le match s’annonce difficile, et nous allons travailler pour le préparer du mieux possible.




avatar
Matt le Fou

Messages : 2189
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 38
Localisation : Saint Caprais de Lerm

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Albius le Sam 28 Oct 2017 - 10:33

Interview de Rash, Blitzer chez les Deep-sea Jumpers






SPIKE Magazine : Bonjour, vous êtes actuellement le tenant du titre ex-aequo du joueur le plus destructeur, mais également le joueur le plus cher, ce début de ligue vous réussi plutôt bien n'est-ce pas ?

Rash : 'Jour. Bah moi j'fais c'que m'dit l'coach, des fois ça marche et des fois ça marche pas, après les prix et les titres, tout ça j'y comprends pas grand s'savez. En tout cas, j'aime bien mettre des beignes, héhé.

S.M. : Il paraît que ça la première année que vous jouez à Blood Bowl, et qu'il y a moins d'un an vous ne saviez même pas ce qu'était ce sport.

Rash : Ouaip, c'est bien vrai. C'est l'troll qu'est venu nous chercher, il a discuté avec notre reine, M'dame Angelica, puis j'sais pas c'qu'ils sont dit, mais elle nous a dit d'aller faire du sport avec lui. Après le troll nous a collé le coach. Il est cool le coach, il a une grosse voix, il gueule tout le temps, il s'énerve souvent, mais il est gentil quand même avec nous. Alors nous on fait c'qu'il dit. Il nous a appris à sauter comme lui ! On est pas aussi fort que lui, mais on y arrive quand même des fois.

S.M. : Plusieurs d'entre-vous sont mort ou gravement blessé, ça n'affecte pas votre moral ?

Rash : Bah quand on vit dans l'eau, des morts y'en a tout le temps, ya des bêtes immenses et balèzes là bas, et on y peut rien s'savez. Alors que là quand y'en a un qui se fait taper dessus, bah nous on les tape plus fort, et c'est encore plus rigolo, je trouve ça mieux qu'avant.

S.M. : Lors de la Journée 3 vous avez rencontrer sur le terrain votre challenger au titre du destructeur, Kom'on. La rencontre était attendu.

Rash : Ah oui, le truc en armure qui avait une couleur bizarre, je m'en rappelle. Bah au début le coach il voulait pas que j'le  tape, il me disait tout le temps de revenir en arrière après que j'ai tapé. Puis vers la fin du match, c'est lui qu'est venu pour me taper. Alors moi j'ai regardé le coach, et il m'a dit que je pouvais taper dessus, alors je l'ai étalé par terre, puis avec les copains on a tous taper dessus par terre quand l'arbitre il regardait pas, c'était drôle, héhé. Puis après y'a des gens qui sont venu le chercher parcequ'il bougeait plus. Mais les autres ils avait l'air quand même content, je sais pas trop pourquoi ...

S.M. : On vous a senti fébrile lors du derniers match contre la Manu-fracture, que c'est-il passé ?

Rash : Z'avez vu les steacks ? Les gars ils étaient gros et vachement balèze. Pas tous, mais quand même. Puis chais pas, y'avait un truc bizarre, me sentais pas à l'aise. Le coach il a beaucoup crié sur moi après, plus que d'habitude ... il m'a dit que j'avais rien dans les nageoires. Alors moi pour lui faire plaisir, je lui ai montré, et je suis aller taper le bonhomme super gros, celui qui ressemble à un gros humain, et j'ai tapé si fort qu'ils ont dû l'évacuer, et le coach il était content après, il est gentil le coach.

S.M. : Merci d'avoir consacré un peu de votre temps Rash, au revoir.

Rash : Salut !

avatar
Albius

Messages : 751
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Bud Wiser le Sam 28 Oct 2017 - 15:45

Il gagne a être connu ce Rash. Un brave type. Very Happy
avatar
Bud Wiser

Messages : 2970
Date d'inscription : 11/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Bud Wiser le Dim 29 Oct 2017 - 11:08

avatar
Bud Wiser

Messages : 2970
Date d'inscription : 11/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Albius le Dim 29 Oct 2017 - 15:00

Je ne savais pas qu'il avait une carrière aussi impressionnante sur les planches que dans un stade. Sacré Reddington va ! Cette saison va nous permettre de voir s'il est aussi talentueux en tant que coach Wink
avatar
Albius

Messages : 751
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Raztout le Sam 4 Nov 2017 - 19:15

Flash Saturday Night Blood Bowl
Victoire des SKT T1 sur les Rainbow Six Squad aujourd'hui sous un ciel capricieux. Les équipes sont présentées, il s'agit de deux prétendants actuels au trophée des puduks. L'un agresse l'autre tape, un match de poètes s'annonce.

Les Morts Vivants laissent l'attaque aux Ogres. La pluie s'abat sur le Rainbow Six Stadium. Fait important car le sol deviendra extrêmement dangereux. La balle arrive en fond de cours. Les ogres tapent poussivement et la balle leur glisse des mains. Les MVs choisissent une défense en retrait pour mieux agresser l'ogre au sol. La suite se ressemble, les ogres tapent mollement et les MVs restent groupés pour agresser, la balle ne fait que reculer sans que l'ogre ne puisse mettre la main dessus. Enfin les MVs décident de passer pour aller chercher la balle qui n'arrive pas à trouver de porteur. Les ogres défendent leur position jusqu'à l'esquive raté du snotling journalier qui permet aux Morts Vivants de tenter le ramassage en zone. Leurs mains sont sûres, la pluie n'y fait rien la goule s'empare de la balle, résiste à trois blocs de l'ogre, et ira marquer tour 8 après le blocage du revenant, pourtant moins fort, pour libérer le passage.
Les MVs attaquent à 10 contre 10. Une seule goule sur le terrain, l'une a glissé et s'est faite mal, l"autre expulsée par l'arbitre. Les ogres tirent Blitz, placent un revenant KO et placent un snotling sous la balle qui réussit sa réception malgré la pluie. Joie de courte durée le snotling vole et la goule ramasse, même si elle n'est pas loin de se louper. Les ogres imposent la pression. Les MVs se dépatouillent mais ne peuvent pas empêcher leur porteuse de se faire coller inlassablement par des microbes tête-de-mûle. Les ogres deviennent fébrile sur les blocages et commencent à craquer. La goule entre dans la moitié de terrain des Rainbow Six. Les ogres ont l'occasion d'envoyer Phoenix Leader sanctionner la porteuse en poussant la momie qui gène le passage mais cette dernière a compris qu'il faut assurer et enverra Blue Leader au tapis, mettant fin aux espoirs des Rainbow Six de récupérer la balle. Le ball control sera sans danger et les ogres, malgré leur supériorité numérique ne feront que tomber sur leurs blocages maladroits. Tour 8 sans surprise 2-0, Vitctoire des SKT T1.

Très bon deal pour les SKT T1 qui assurent les points et qui peuvent se préparer de façon admirable pour leur prochaine rencontre, les Darkland Dragonborns de Matt le Fou. Les agressions n'ont pas été au rendez-vous, sûrement à cause de cette pluie épaisse. On espère un retour fracassant des SKT T1 dans le tableau des agresseurs face aux reptiles. Les purs spéculateurs surveillent déjà ce match dont l'issue est loin d'être scellée.
Après la pluie vient l'arc en ciel, du moins c'est ce qu'on peut souhaiter aux ogres du coach Raztout qui rencontreront les Deepsea Jumpers lors de la prochaine journée. Ces derniers qui ont le vent en poupe en ce début de saison où beaucoup de coachs les ayant rencontré se sont esclaffés d'un grand "Quel Chattard". La célébrité sera au rendez vous pour le joueur réussissant à blesser la star des Deesea, Rash, mais je pense que tout le monde souhaite voir les grenouilles voler. Quand bien même la côte des Rainbox Six au Lotobowl n'a jamais été aussi basse.

Point LotoBowl sur ce match, certains audacieux ont misé sur une performance des Rainbow Six, dommage, deux déçus en ce début de Saturday Night Blood Bowl. Bientôt la seconde partie de ce multiplex va commencer, ce que vous suivrez avec Thierry En Rit, votre chroniqueur préféré.
avatar
Raztout

Messages : 1853
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 22
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Matt le Fou le Lun 15 Jan 2018 - 9:37

Résumé du match de J6 entre les Kamiskavens, coachés par Kador et les Darkland’s Dragonborns coachés par Matt le Fou.

Les rencontres entre ces deux coachs sont des classiques de la saison régulière. Habituellement Kador joue le match à fond et le gagne pendant que Matt le Fou joue le physique à fond, et déboîte l’équipe adverse. Néanmoins, avec seulement 2 sorties et 5 matchs, les Dragonborns arrivent avec une réputation de poing en coton… Mais peut-être que l’absence de Pupuce, le rat-ogre des Kamiskavens, sera préjudiciable si le match se révèle trop physique. Kador recrutera tout de même les services de Fetzglich pour ce match.
Kador gagne le toss et choisi de défendre.  Malgré leur absence de réussite précédente les Dragonborns tentent d’imposer le physique, et s’exposent. Le boulet les désorganise, et rapidement les Kamiskavens mettent la main sur la balle. Fetglich part K.O. et sera expulsé, et le TD en contre est marqué.
Avec une attaque rapide les Dragonborns peuvent égaliser avant la mi-temps. Le travail foncier commence à payer, et ils peuvent marquer. Malhreusement pour eux, un double as sur le paquet dans l’embut mettra fin à leurs espoirs, d’autant que le public renvoie la balle au centre du terrain, et les gutters des Kamiskavens en profitent pour une remonté fulgurante et inscrire leur deuxième TD.
A la mi-temps, 2-0 pour les Kamiskavens, avec attaque à suivre. Les rats souffrent de plus en plus, mais ça ne les empêchera de marquer très rapidement, creusant l’écart à 3-0. Il reste juste le temps aux dragonborns de tenter une remonté aussi héroïque qu’improbable pour l’égalisation. Continuer à sortir les skavens du terrain, ils remontent en milieu de deuxième mi-temps à 3-1.
Kador est un coach trop expérimenté pour se laisser avoir et contrer deux fois en quatre tours. Même si la table rase se rapproche dangereusement, il arrivera à protéger la balle efficacement, et même à inscrire un quatrième TD.
Nouvelle LOS à frapper pour les Dragonborns, même si à ce stade les cibles manquent. Un rebond heureux donne la balle à un des « gros ». Le premier arbitre étant mort, le coach Matt le Fou demande à ses joueurs une dernière agression tour 16 sur le line Kick des Kamiskavens . Le nouvel arbitre aura bien repéré ce geste peu fair-play, mais tellement dans l’esprit du jeu, mais il n’osera pas siffler de peur de connaître le même sort que son prédécesseur. Le Dragonborn s’élance pour essayer de ramener le score à 4-2 et profiter d’une expérience précieuse, mais à son tour il fera double as sur l’unique paquet qui lui aurait permis de scorer…
avatar
Matt le Fou

Messages : 2189
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 38
Localisation : Saint Caprais de Lerm

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Matt le Fou le Lun 15 Jan 2018 - 11:29

Résumé du match de J7 entre les Lionnes indomptables, coachés par Nella et les Darkland’s Dragonborns coachés par Matt le Fou.

Initialement prévu le 2 janvier, la coach Nella, probablement fébrile à l’idée de rencontrer la terreur de la ligue Pilou Matt le Fou, a demandé de décaler le match au 4 janvier. Confiant après le carnage causé dans les rangs des Kamiskavens, et malgré la lourde défaite concédée, Matt le Fou a accordé ce délai de bonne grâce, et s’est rendu au stade utilisé par les Deep Sea Jumpers et par les Lionnes indomptables.
Les lionnes indomptables ont préparé la venue des Darkland’s Dragonborns en piochant dans leur trésorerie pour préparer petit coup bas, mais qui n’aura aucun impact sur le match finalement. Le public est venu en masse pour soutenir les visiteurs. Ces derniers attaquent en premier. Le coach Matt le Fou fait appliquer un plan de bataille multipliant les blocages, mais qui pour l’essentiel ne feront que repousser les Lionnes. De leur côté les féroces humaines jouent regroupées pour se protéger mutuellement et essayer de limiter le déluge de coups qui s’abat sur elles. Frustré par l’inefficacité de son équipe à faire des dégâts dans les rangs adverses, le coach Matt le Fou fait scorer le Kobold rookie Pun Pun en milieu de première mi-temps, sans doute pour viser un contre.
Nella, pour sa première saison à la tête de sa propre franchise, s’est renseignée et a demandé des conseils au vétéran Talkarde pour établir une stratégie pour le match. Elle choisira un placement très défensif, visant à protéger le score et ses joueuses. Le succès sera au rendez-vous, car les Dragonborns ne seront pas en position de contre d’ici la mi-temps, et à part une joueuse K.O. les Lionnes ne subiront aucun dégâts. Au contraire, l’ogresse Oprah se permettra même le luxe d’envoyer un des gros Dragonborn K.O. pour le reste du match sur un blocage à un dé bien inspiré.
Nella poursuivra le même plan de match en seconde mi-temps. Elle prendra rapidement un gros ascendant physique avec trois gros des Dragonborns rapidement dans la fosse, suivis ensuite des Kobolds forcément exposés. Le coach Matt le Fou, voyant son équipe en large sous-nombre, utilisera des tactiques très agressives pour mettre la pression sur la balle. Bien que gênée, grâce à son large surnombre Nella arrivera malgré tout à éviter le contre jusqu’au bout. Avec plus d’audace de sa part, elle aurait probablement pu égaliser, gageons que cette expérience lui permettra de progresser.


avatar
Matt le Fou

Messages : 2189
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 38
Localisation : Saint Caprais de Lerm

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Matt le Fou le Lun 15 Jan 2018 - 12:02

Interview du coach Matt le Fou des Darklands Dragonborns à l’issue de la J7

Gobi-1 Coach Matt, nous venons de franchir la mi-saison, quel est votre bilan ?
Matt le Fou Ca dépend de quel bilan on parle. Sur le bilan comptable, ça va. On est sortie des qualifiables en J6, mais là avec la victoire laborieuse face aux humaines on remonte à 4-1-2, de qui devrait permettre de revenir dans le groupe des huit qualifiés en play-off. Bon, je sais que j’y serai en fin de saison régulière, mais c’est quand même intéressant de ne pas prendre trop de retard : ça permet de ne pas avoir à serrer le jeu sur les derniers matchs et de continuer à tenter pour obtenir le groupe le plus expérimenté possible.
Même si la marge est un peu juste actuellement, je suis satisfait de ce début de saison car sur les six premières journées j’ai affronté les quatre coachs de la Pilou 1 qui jouent encore, ainsi qu’Oni et Kador qui sont des coachs expérimentés. Il me reste encore des matchs difficiles, mais globalement le calendrier va continuer à être plus favorable maintenant.

Gobi-1 Coach Matt, vous dites qu’il y a plusieurs bilans. Que pouvez-vous nous dire sur des bilans autres que comptables ?
Matt le Fou Et bien je considère que la clef de la saison régulière n’est pas de se qualifier pour les play-offs, ce qui est une formalité si on joue un roster au moins vaguement potable, mais d’arriver en play-off avec le groupe le plus complet et expérimenté possible. Les dragonborns, qui ressemblent beaucoup dans leur jeu aux hommes-lézards du vieux monde, ont un énorme potentiel physique, mais les rookies souffrent d’un manque de technique qui peut se révéler très handicapant en match. C’est bien d’être bâti comme une armoire normande, mais si on se vautre et qu’on cause des turnovers dès qu’on essaye de bloquer, c’est très handicapant ! Pour l’instant, à par contre les Kamiskavens, mes gars n’arrivent pas à faire mal, c’est frustrant. Du coup ils progressent lentement… Mais bon, actuellement la moitié des gros arrive à faire des blocages corrects, et Fire le fait en cognant fort, c’est prometteur.
Là où je suis content, c’est concernant Magma. Bon, ça n’est toujours pas un génie, ça je ne pourrai rien y faire. Mais il a appris à bloquer proprement, s’il y pense, et ça c’était assez inespéré ! J’envisage sérieusement de lui faire jouer un rôle plus actif dans le combat.

avatar
Matt le Fou

Messages : 2189
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 38
Localisation : Saint Caprais de Lerm

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Raztout le Dim 21 Jan 2018 - 23:57

Retour sur le match Deep Sea Jumpers vs New Elf Jets joué ce samedi en semi-clotûre de la journée 7

Match, normalement à l'avantage des Slanns qui devancent en XP les Elfes Pro. Albius a besoin des trois points pour tenter de remonter dans les 8 qualifiables, tandis que SuperDave joue détendu, la qualification étant lointaine.

Les équipes se présentent sous une pluie battante. "Il pleut il mouille c'est la fête à la grenouille", les frogs décident de défendre.
Superdave motive ses elfes : ils attaquent dur. 4KO en 4 tour permettent aux elfes de s'imposer dans le jeu physique et pénétrer les lignes grenouilles.
C'est la fête deux KO, puis 3, l'attaque des elfes avance tranquillement sous une douce brise rafraichissante
Quand le bateau coule, c'est la star qui sauve l'équipage. Rash, Blitzer star de la ligue, fait tomber la balle.
Superdave oublie que les blitzers slanns sont redoutés pour leurs compétences de tacles plongeants et revoit ses plans et délaye le TD. Une grenouille rate complètement son blocage et c'est le TD des elfes sans être inquiétés.

Attaque des grenouilles, remotivation, les KO sont rentrés, deux stunned et une sortie sur l'handicapé, les grenouilles n'abandonnent rien. Hélas ! la balle échappe à la crevette car la balle glisse énormément.. Et là... WOUF WOUF !
Un chien débarque sur le terrain et se barre avec la balle ! Le fucking clébard envoie la balle vers les elfes ! Albius a beau crier toutes ses contestations à l'arbitre, ce dernier lui rétorque que ce n'est que du bon karma. Les elfes mettent donc la main sur la balle et se placent proprement. Le bateau coule à nouveau, on fait appel à la star. Rash fait tomber la balle et la récupère au milieu de 3 elfes, sans problème. On groupe se forme gentilment autour du cuir, une douce brise semant la pagaille dans la mêlée. Au final les grenouilles sortent vainqueurs du maul, et filent vers le TD, prises par le temps. A la fin de la mi temps, les Elfes donnent tout pour gêner un maximum les Jumpers. Toujours confiant, Albius décide d'envoyer Rash sauter au dessus des elfes pour marquer. Cependant la star est trop lourde et s'écroulee avant le coup de sifflet pour envoyer les joueurs au vestiaire, 1-0 à la mi-temps. patatra
Nouvelle attaque des Slanns sous la flotte. Aubaine ! Les Elfes pros tirent Blitz ! et infiltrent les grenouilles désarçonnées qui commencent à perdre le moral.
Les grernouilles tentent de revenir sur la balle, mais la peau verte s'écroulent lamentablement en essayant de faire tomber un elfe. C'est la porte ouverte à tous les elfes qui marquent le 2-0 sans se fouler
Les elfes se placent, puis les grenouilles, la langue dans les chaussettes. Ce moment de dépit et d'inattention est exploité par les elfes pro qui refont une formation de BLitz. Ils récupèrent la balle et fanfaronnent.
Les grenouilles reprennent de l'écaille de la bête, récupèrent la balle et taclent plongemment un blitzeur. ls cagent et se dirigent dangereusement vers le TD. Les slanns marquent pour réduire le score, il reste encore beaucoup de temps avant la fin du match, tout est encore possible !
Superdave attaque, il opte pour la technique de la fiotte. il ramasse la balle et va se planquer dans son en but. Les grenouilles s'avancent et se préparent au miracle.
Albius envoie encore Rash au casse pipe et optimise le placement de ses gars pour le TD. L'elfe gardera la balle et fera même l'affront de faire une passe avant la fin du match
Victoire 2-1 des elfes pros opportunistes sous une pluie battante.

Pas grand chose à redire quant au coaching des deux équipes. Les elfes pros ont eu les occasions et les ont transformées, pendant que les grenouilles ont souvent été troublées par les éléments contre eux.
Rendez vous en J8 pour de nouvelles aventures Smile

avatar
Raztout

Messages : 1853
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 22
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Bud Wiser le Mer 24 Jan 2018 - 8:29

Raztout a écrit:Superdave attaque, il opte pour la technique de la fiotte. il ramasse la balle et va se planquer dans son en but.
Superbe CR, merci Raztout !  Smile
avatar
Bud Wiser

Messages : 2970
Date d'inscription : 11/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Raztout le Mer 24 Jan 2018 - 23:33

Conférence de presse
Après Match Rainbow Six Squad - Luck & Fun
Match de clôture de la 7ème journée

*brouhaha incompréhensible*
*Le coach se présente*
*Le silence se fait*


Head Coach Raztout : Bien, un très bon match ce soir. Très fier de ce que nous avons accompli. Des performances dans tous les domaines: le jeu de balle, le jeu physique et le jeu au sol. On savait que c'était une équipe très difficile pour nous et nous avons réussi à surpasser ce challenge, alors pour moi en tant que coach, objectif atteint. Questions

Journaliste 1: Les circonstances d'organisation du match ont été pleines de tumultes, est ce que cela a affecté vos joueurs ?

Head Coach Raztout : Bien sûr que non. Ce sont des joueurs très sérieux, ils sont tous excellents. Ils savent que l'organisation du match n'est pas de leur ressort, c'est le rôle du Staff, et ils ont été très bien encadrés. Je pense que les résultats sont là, très peu de bavures pendant le match, les stratégies étaient très appliquées à tous les moments. Peut-être un petit relâchement en début de seconde mi temps avec Phoenix, Purple et Red qui sont restés immobiles un instant, mais rien d'impactant. Je pense que le non-lieu du match aurait été beaucoup plus dégradant pour l'esprit d'équipe avec la préparation effectuée avec soin.

Journaliste 2 : Cela faisait plusieurs matchs que votre équipe s'en sortait indemne, comment expliquez-vous les deux décès d'entrée de jeu ?

Head Coach Raztout : Vous savez plus on avance dans la ligue, plus on rencontre des joueurs expérimentés. Là on est face à des danseurs de guerre, cela présente un risque. Les troopers de l'équipe connaissent la règle, le médecin ne leur est pas réservé. Ce sont les risques du métier. Les elfes ont choisi de nous attaquer fort d'entrée de jeu, c'était assez prévisible. La formation de Blitz que nous avons formés lors du kick les a rendu plus vulnérables et les deux danseurs ont exploités ces failles. Mais vous avez remarqué que nous comptions les prendre sur le plan physique et mis à part ces deux regrettables incidents, je pense que les elfes ont plus subi que nous.

Journaliste 3 : Vous avez choisi de vous concentrer sur le jeu physique sur l'attaque des elfes, pourquoi ? Vos statistiques de défense sont déjà catastrophiques, pourquoi les aggraver ?

Head Coach Raztout : Je vais rester volontairement vague sur ce sujet, mais en choisissant de laisser le run aux elfes, je comptais me concentrer sur le physique. Ce sont des joueurs excellents face à nous et je ne pense pas que nous puissions contenir une attaque bien menée à 11 joueurs. Je pense que c'était la chose à faire, c'est là où nous excellons. Le résultat a été présent, Yellow envoie un elfe en protocole commotion d'entrée et un trooper envoie l'arbre dans les KO. Les elfes avaient à peine récupéré la balle qu'ils étaient déjà submergés, et je pense que l'impact moral est primordial en débutant un match comme cela. Concernant les stats, je ne les regarde pas. C'est l'affaire des spéculateurs et je n'en suis pas un. Ca vous fait vendre des papiers tant mieux pour vous. Mon but c'est de faire gagner l'équipe, les stats diront ce qu'elles veulent.

Journaliste 4 : On note une amélioration dans le jeu de balle sur votre run d'attaque après le premier TD, pourquoi envoyer Green Leader là où Purple avait fait ses débuts ?

Head Coach Raztout : On connait tous le passif de Purple en tant que Coureur dans la première partie de saison, cela a été très difficile. Il avait été choisi pour ses capacités à résister aux plaquages. Ici c'est différent. Le but était d'avoir un joueur plus dangereux et meilleur blitzer pour pouvoir passer au travers du rideau elfe. Green était donc prédestiné. Je suis très content de ce qu'a fait le p'tit. Un ramassage impassible et une course remarquable. Il tombe le long de la touche sur un blocage surprenant d'un elfe intrépide. Je pense qu'il ne s'y attendait pas, c'est quelque chose que l'on va retravailler en vue du match contre les Dark Renegades qui mettront la barre un cran au-dessus. Sur l'action elle-même, je pense que cela nous coûte le Touchdown d'égalisation avant la mi temps puisque le ballon est resté dans notre moitié de terrain, mais je n'ai aucun doute de la motivation de Green a persévérer dans ses efforts. Son porté en seconde mi temps aura été sans faute pour l'illustrer.

Journaliste 5 : Pour revenir à votre run d'attaque de première mi temps, avez-vous été déçu de rater la table rase ?

Head Coach Raztout : Vous savez la table rase pour finir un match c'est festif. Lorsque c'est pour la première mi temps, c'est piégeur. Alors non, ce n'était pas une déception, bien au contraire. Les gars ont fait un travail admirable, trois sorties, un poussé dans le public et 7 KO, ce sont des chiffres impressionnants. Les troopers ont été parfaits autant dans le geste que dans la couverture pour le jeu au sol et les Leaders ont imposé un très gros physique. A force de s'entrainer contre des équipes du Chaos, Morts Vivant, Nains et autres peaux épaisses, ils se sont défoulés sur des plus fragiles et c'est dans l'odre des choses. Certes la dernière agression n'a pas fait sortir le passeur pour ajouter une table rase au palmarès mais encore une fois ce sont des statistiques. On va continuer le bon Blood Bowl et vous aurez votre gros titre. Retenez surtout que 5 sur 7 de ses KO sont revenus, donc que rien n'était acquis

Journaliste 6 : Vous auriez pu marquer vite pour tenter la victoire en seconde mi temps, pourquoi ne pas le faire ?

Head Coach Raztout : Marquer Vite .. Vous allez bien vite en besogne monsieur. On a mis notre temps pour ramasser ça c'est sûr. Green se sentant hésitant, on a opté pour regrouper tout le monde et c'est Purple qui a repris les commandes. On a séparé l'équipe en deux groupes, un groupe "commando" pour chasser les 5 ou 6 elfes restants et un groupe "tortue" pour la balle. Vous apprendrez jeune homme que lorsque vous êtes face à un danseur de guerre de la sorte, la balle peut vous échapper d'un coup !

Journaliste 6 : Certes mais les elfes ont été maladroits et vous avez pu tous les coucher vers la fin du second quart temps !

Head Coach Raztout : Eh bien moi je vois plutôt que si cela n'était pas arrivé, on aurait peut être perdu ce match mon cher. C'est à ce moment qu'on a pu se rassurer dans le placement. Cet elfe manquait d'entrainement. une esquive simple sans gêne, taclé par Yellow avec facilité. Tant mieux je vous dirai. On a pu bien enfermer tout ce beau monde et avancer sans encombre. Une fois tous les elfes le cul par terre, il relevait du miracle qu'on se fasse toucher. Comme quoi rien n'est jamais acquis, voilà ce héros d'une minute qui fait tomber Purple je ne sais comment. Deux ogres différents qui tombent sur le même type de tacle, c'est une faille dangereuse qu'on va devoir combler. Heureusement pas d'encombres, Green a marqué son Touchdown tour 16 sans problème.

Journaliste 7 : Comment avez-vous vécu l'émeute de fin de match ? Danger ou Festivités ?

Head Coach Raztout : Si vous y étiez, vous sauriez que l'ambiance était à la fête. Tout le stade exultait. Une émeute, une vraie. Voir des elfes se faire autant laver, les fans étaient contents et ils voulaient un rappel. Alors oui, nous sur le banc, on re réfléchit nos stratégies, perdre sur cela aurait été dévastateur. Mais les elfes nous ont laissé la tâche facile, ils ont fait mumuse avec la balle et se sont enfuis dans leur camp. Sans danger nous avons donc commencé les festivités pour vous reprendre. On a envoyé un danseur de guerre dans le couloir de la mort et on a fait une pétanque avec un snotling sur un receveur. CARREAU ! Chance vous me direz mais quand il reste 4 elfes à viser, faut le toucher ! Du coup ça c'était plaisant à voir. Un snot qui s'envole, un receveur qui sort. Le clou du spectacle. Dernière question

Journaliste 8 : Quels sont vos préparatifs pour la prochaine rencontre contre les SSGFR ?

Head Coach Raztout : Je ne peux pas trop vous en dire, mais vous savez que nous avons eu de nouvelles rentrées d'argent et donc nous avons engagé du monde dans le staff des coachs. Les gars sont en forme alors on va travailler dur à l'entrainement. Ces nécros n'ont pas trop la côte en ce moment, à nous d'en profiter et de ne pas se faire piéger. Le résultat de cette semaine nous met en confiance et nous allons pouvoir aborder le prochain match mieux préparés que jamais. Blue a fait un travail sensationnel contre les elfes aujourd'hui et je suis sûr qu'il va imposer un très gros niveau de jeu aux prochains adversaires. Merci.

*Le coach s'en va*
*Les journalistes finissent de prendre leurs notes et se dirigent vers la sortie de la loge du Rainbow Six Stadium*
*D'ores et déjà on peut voir une esquisse sur un papier d'un journaliste pour la une du magazine SPIKE avec des ratures :
- Les elfes prennent des BLEUS !
- Une rencontre haute en couleurs !
...*
avatar
Raztout

Messages : 1853
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 22
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Matt le Fou le Dim 25 Mar 2018 - 19:26


Analyse globale des résultats en fin de J10
Concernant la qualification, et en attendant les résultats du match entre Oni et Superdave, on constate qu’un groupe de 8 coachs se détache, et semble en bonne voie pour la qualification. Surprise, l’ancien vainqueur Chavrouze est dans les choux, mais c’est ce qui arrive lorsqu’on sous-traite trop le coaching de son équipe… Plus grande surprise encore, le tenant du titre et double vainqueur de la ligue Bud Wiser, bien que second du peloton des poursuivants, est en ballotage très défavorable. En effet, il pointe à 4 longueurs d’Oni, avant que celui-ci ne joue sa J10.
A quelques heures de la clôture de cette journée, l’inconnu sur ce résultat porte le suspens pour la qualification à son comble !
Si Oni gagne, Bud devra viser les places de Foxxx (5 longueurs d’avance) ou d’Alex (6 longueurs d’avance). Avec seulement trois journées restantes, cela s’annonce compliqué, d’autant que le calendrier est chargé pour notre champion avec successivement RippBouzzy et Talkarde, deux coachs bien classés… Mais peut être que justement ils relâcheront la pression ? L’idéal pour Bud Wiser serait de revenir à trois points ou moins d’Oni d’ici la J13, où leur confrontation pourrait peut-être devenir un huitième de finale.
Ca n’est toutefois pas garanti, car dans les poursuivants, Bud est derrière Albius, qui lui ne pointe qu’à une longueur d’Oni (toujours avant la J10 de ce dernier). Albius a un match de J11 compliqué contre Matt le Fou, mais ensuite très simple contre Gimli, et finira contre la surprise de la saison, le duo JP/Gomme (mais surtout JP).
Regardons le calendrier des derniers qualifiés actuellement. Après Superdave en J10, Oni jouera Kromak (donc niveau dépendant du mercenaire choisi), puis Alex dans un match où les points seront précieux pour les deux, puis finira par Bud. Notre Coach morts-vivants a intérêt a engranger les points dès maintenant, car la fin est compliquée et pourrait le voir sortir des qualifiés.
Foxxx lui jouera Kador, Superdave puis Nella. Avec trois points d’avance sur Albius, qui ne fera pas le plein facilement, notre quasi-international peut se permettre de perdre contre les redoutables skavens de Kador. Il faudra éviter l’accident ensuite, mais son expérience devrait lui permettre de rester qualifier.
Alex jouera Boghart, Oni et Kromak. Difficile de faire des pronostics très fiable, mais les points déjà engrangés par le coach nain devrait lui permettre de gérer sa fin de saison, lui aussi en évitant d’accumuler des accidents.


avatar
Matt le Fou

Messages : 2189
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 38
Localisation : Saint Caprais de Lerm

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Matt le Fou le Lun 23 Avr 2018 - 9:24


Analyse des joueurs déjà qualifiés en cours de J12.
Les discussions vont bon train concernant les différents qualifiables possibles pour les play-offs, à un peu moins de deux journées de la fin, prenons le temps d’analyser la situation.

Au vu des résultats en fin de J11, cinq coachs sont mathématiquement qualifiés :
Pour le quatuor JP, Kador, Matt le Fou et Talkarde, la constatation est immédiate, puisque même s’ils ne font que des défaites ils ne peuvent être rattrapés par le premier non-qualifié, Bud Wiser, même avec deux victoires de ce dernier.
Le duo Rippbouzzy quant à lui peut être égalé à 23 points par Bud Wiser, et l’ordre déterminé au goal-average, mais dans ce cas Oni aurait une défaite, et Rippbouzzy restera donc forcément dans les huit qualifiés.

Ensuite Foxxx est à 22 points, et le reste en fin de J12. En cas de défaite en J13, il peut être éjecté des qualifiables s’il est dépassé par trois coachs. Alex est le mieux placé, il y arriverait avec une victoire en deux matchs (par exemple contre le mercenaire de Kromak en J13).
Oni égalerait Foxxx avec une victoire et une défaite, mais dans ce cas il devra combler 64 points de retard de goal average, mettons 54 points en cas de petite défaite, ce qui parait très difficile. En cas d’une victoire et d’au moins un nul, il peut doubler Foxxx, mais empêcherait Bud de le faire.
Albius a, tout comme Foxxx, déjà joué sa J12, et peut viser une victoire pour égaler ce dernier. Mais avec 48 points de goal average à rattraper en un match, c’est encore plus difficile que le scénario où Oni en aurait 54 en deux matchs.
Bud enfin, peut dépasser Foxxx en cas de deux victoires, ce qui est à sa portée.
En conclusion, Foxxx n’est pas mathématiquement qualifié, mais avec au moins un nul face à Nella (match dans lequel il sera ultra-favori), il gagnera sa place. Et même en cas de défaite, si Alex et Oni ou Bud peuvent le dépasser, il faudra qu’Albius ou Oni avec une défaite remonte un gros écart de goal average pour le mettre en danger. Notre sixième qualifié est donc probablement déjà connu à ce stade de la compétition.
avatar
Matt le Fou

Messages : 2189
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 38
Localisation : Saint Caprais de Lerm

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Matt le Fou le Lun 23 Avr 2018 - 10:25


Analyse des joueurs encore qualifiables, en cours de J12.
A l’heure où j’écris cet article, cinq coachs se disputent les deux dernières places qualificatives (puisque nous avons inclus Foxxx dans les quasi-qualifiés mathématiquement). Voici le classement actuel :
Alex (Nains) 21 (117) XI
Albius (Slanns) 19 (97) XII
________________________
Oni (Morts vivants) 19 (81) XI
Budwiser (Chaos) 17 (101) XI
Superdave (Elfes Pro) 17 (92) XII

Avec 21 points et deux matchs à jouer, Alex est dans une situation favorable. Avec 23 points la qualification est assurée (puisque seul Oni ou Bud Wiser, mais pas les deux en même temps, peuvent atteindre ou dépasser ce total). Une victoire ou deux matchs nuls suffiraient à Alex. L’incertitude porte sur le calendrier, avec un match ouvert face à Oni, et enfin un match contre un mercenaire, avec toute l’incertitude que peut avoir le niveau de ce dernier.
Au cas où il aurait un match nul et une défaite, la qualification pourra se jouer au goal average. Le scénario le plus défavorable à Alex serait d’avoir Bud à deux victoires, donc devant, Albius avec une victoire en J13 et Oni avec une victoire face à Alex puis une défaite face à Bud, ce qui donnerait trois coachs à 22 points pour une dernière place. Néanmoins, au goal average Alex a une avance confortable, donc même dans ce scenario sa qualification resterait probable.
Dans le cas où il aurait deux défaites, Alex pourrait être battus dans les conditions du scénario précédent, puisqu’avec seulement 21 point son goal average favorable ne le protègerait plus.

Oni était le dernier qualifié en fin de J11. Avec une victoire et un nul sur ses deux derniers matchs, il atteindrait le seuil des 23 points dont nous avons vu qu’il était suffisant. Néanmoins, il va jouer Alex puis Bud, soit deux matchs compliqués en perspective. Albius avec 19 points en fin de J12 est à l’affut, d’autant qu’il a un meilleur goal average qu’Oni. Bud également : s’il fait au moins aussi bien qu’Oni en J12, il pourra ensuite le dépasser sur le fil lors de leur match de J13, qui sera probablement un huitième de finale.

Albius est à 19 points comme Oni, mais avec une journée de plus. S’il existe des scenarii où il pourrait prendre la place d’Alex, sa potentielle qualification se ferait plus probablement aux dépends d’Oni ou de Bud. Si ces derniers gagnent tous les deux en J12, les chances d’Albius seront compromises, mais dans le cas où Bud n’aurait pas deux victoires, et où Oni aurait au moins une défaite sur les deux derniers matchs, Albius aurait son destin en main pour se qualifier.

Bud est en retard, mais a la chance de jouer un concurrent direct en J13. S’il fait au moins aussi bien qu’Oni en J12, il pourra le dépasser en J13. Néanmoins, s’il ne gagne pas sa J12, ce qui n’est pas évident face à Talkarde, il aura alors le risque de se faire dépasser par Albius, battre Oni pourrait ne pas suffire à la qualification. Avec deux victoires, Bud s’assurerait sa qualification, mais sans ça son sort dépendra des résultats des autres matchs.

Enfin, le dernier qualifiable mathématiquement est Superdave. Il ne lui reste que son match de J13 face à un mercenaire, qu’il, même s’il le gagne, ne porterait son total de points qu’à 20. Ce qui signifie qu’une victoire d’Albius en J13 éliminerait Superdave, et un nul se jouerait au goal average (mais Superdave n’a que 5 points de retard). En cas de défaite d’Albius, il ne faut aucune victoire d’Oni en deux matchs (qui ne seront pas simple), et s’il y a un nul, ça se jouera au goal average, sachant que là Superdave est devant.
Enfin, il ne faut pas que Bud gagne un seul de ces deux derniers matchs, ou alors une victoire et une défaite, avec Superdave qui rattrape ses 9 points de retard de goal average, retard qui va s’accroitre avec le match de J12 de Bud.
Bref, c’est mathématiquement possible pour Superdave, mais le scénario le plus probable pour qu’il se qualifie est qu’il gagne en J13, qu’Albius perde en J13, qu’Oni perde en J12 et que Bud ne gagne pas en J12, et enfin qu’Oni et Bud nullent en J13, ce qui donneraity une qualification au goal average entre Superdave et Oni, avec un avantage pour l’instant au premier.

avatar
Matt le Fou

Messages : 2189
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 38
Localisation : Saint Caprais de Lerm

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  superdave le Mar 24 Avr 2018 - 18:12

on est bien d'accord, me concernant, ça relève quand même du miracle.
D'autant plus que j'ai invité Matt à jouer les amazones de William en j13. Un coach rooky sur un roster qu'il ne connait pas !

ah, on me dit dans l'oreillette que je suis très con dans mes choix en fait.
bah, comme ça, si ça passe quand même, je pourrais aller allumer un cierge Razz
avatar
superdave

Messages : 2087
Date d'inscription : 06/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIKE Magazine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum